Edito


LE MOT DU DIRECTEUR ARTISTIQUE

48ème édition du festival musique sur ciel

Chaque année, le Festival de Cordes se consacre à un pays. Après l’Italie, c’est au tour de l’Allemagne d’être à l’honneur en 2019. L’occasion de mettre en avant le patrimoine et la création musicale de ce pays, de Johann Sebastian Bach à Jörg Widmann!

La programmation donnera également à entendre des œuvres de compositeurs étrangers inspirées par le pays de Goethe. Les artistes invités viendront d’Allemagne (comme le Quatuor Aris, Patrick Grahl…) mais aussi de France et de toute l’Europe : un savoureux « Mischung ».

Nous confronterons également la musique à d’autres arts, du cinéma aux arts plastiques, de Lubitsch aux jeunes plasticiens contemporain. Sans oublier la gastronomie : stand de saucisse et dégustation de vins allemands sont au programme !

La musique contemporaine occupera une large place de la programmation, avec comme compositeur en résidence Birke Bertelsmeier, dont seront programmées différentes œuvres, dont une pièce donnée en création mondiale. L’occasion de (re)découvrir la musique de cette figure montante de la création. A noter enfin que le festival aura comme artiste associé le pianiste Bertrand Chamayou, qui donnera à entendre sa vision du lien franco-allemand : un rapport politique mais aussi artistique. Viel Spass !

Chaque jour à 12h : un concert surprise autour du thème de l’Allemagne, donné par les interprètes du festival. Un rendez-vous à entrée libre, dans des lieux insolites de Cordes. Carte blanche, avec comme fil conducteur Bach.

Chaque jour à 18h : Beethoven en miroir. Un concert d’une heure sans entracte confrontant une œuvre de Beethoven à une autre pièce du répertoire. Pour montrer à la fois ce qui a inspiré Beethoven et ceux qu’il a inspiré.

Chaque jour à 20h30 : le concert « made in Germany ». On parle souvent du modèle allemand sur le plan économique, mais à Cordes nous allons nous intéresser au modèle musical ! Au programme : une soirée de lieder (Liederabend), la musique de chambre, le récital piano, l’orchestre baroque…

Antoine Pecqueur